COUTEAU LE ROUENNAIS ARTISANAL Damas



VOICI UN COUTEAU FAIT ARTISANALEMENT

" LE ROUENNAIS "

LONGUEUR TOTALE OUVERT 210 MM
LAME DAMAS DE 100 MM
EMOUTURE CREUSE
RESSORT Z20C13
PLATINES EN ACIER FIN

Coutelier d'art dont la réputation, auprès des amateurs et collectionneurs de couteaux, a largement dépassé les frontières de l'Hexagone et le continent européen, François Queneuil continue, dans son atelier à faire revivre ces couteaux populaires de notre région qui étaient dans toutes les poches et qui servaient autant à la table que dans le travail. Après la série des Dieppois, c'est le couteau rouennais que vient de renaître grâce au talent d'un véritable artiste.
« J'ai repris les grandes lignes d'un couteau fabriqué il y a plusieurs siècles en Haute et Basse-Normandie. C'est un couteau rustique fabriqué jusque dans les années soixante. Il était monté à rivets avec une lame en acier carbone. Il était très utilisé à l'époque des attelages par les paysans et les charretiers. Sa robustesse et sa forte lame permettaient de tailler les grosses lanières de cuir, le bois… » rappelle François Queneuil.

Une œuvre d'art
Ce couteau du terroir normand était fabriqué dans les ateliers des couteliers de Rouen Saint-Lô ou Gournay-En-Bray. C'est à la foire Saint Romain, dite aussi foire du Pardon, que les vachers et les paysans pouvaient l'acheter. Dans sa version moderne, il est devenu, grâce au savoir-faire de François Queneuil, une véritable petite œuvre d'art, tout en gardant son caractère robuste.
« Les versions modernes sont en acier carbone, inox de premier choix ou damas pour les versions grand luxe. Il est entièrement monté à vis, donc facilement démontable. Sa lame est à émouture creuse, elle caractérise les couteaux de collection et de luxe. Il est entièrement fabriqué à la main aux normes à crans forcés », commente l'artiste


Pour ajouter à son caractère normand, François Queneuil a utilisé du bois de pommier « de Varengeville » traité avec de la résine pour les cotes, qui peuvent être aussi en corne ou dans d'autres essences de bois… Une nouvelle fois il va collaborer avec l'ivoirière dieppoise Colette pour une version à cotes en ivoire sculpté, superbe !
cette petite merveille si agréable au toucher et au maniement, est cent pour cent française pour ses matériaux, à une époque où quatre-vingt-dix pour cent de la coutellerie de poche est fabriquée au Pakistan ou en Chine avec généralement des aciers non alimentaires. Il est rassurant de voir que le savoir-faire français existe encore.

infos pratiques
Ce couteau rouennais est distribué par la COUTELLERIE DIEPPOISE 14 GRANDE RUE  76200 DIEPPE
Paris Normandie
Article paru le : 24 octobre 2009

 


Fabricant : coutellerie dieppoise
Voir d'autres produits de ce fabricant